Pour terminer notre séjour de 5 mois en Asie du sud-est, nous avons choisi de passer 15 jours dans le sud de la Thaïlande, principalement sur des îles. Nous avons donc rejoint Krabi en avion depuis Mandalay (avec une escale de quelques heures à Bangkok), et après une petite nuit sur place nous avons pris le chemin de l’île nommée Koh Lanta. Deux types de transport sont possibles pour rejoindre cette île : le bateau depuis Krabi Town ou le minivan. Pour l’aller, nous avons choisi cette deuxième option.

Nous avons donc été transportés directement à notre hôtel qui se trouvait être tout au sud de l’île, sur la côte est, autrement dit, un des coins les plus tranquilles de l’île ! Et cela se comprend lorsqu’on y va puisque le chemin pour y accéder est assez long. Nous avons donc passé deux nuits dans ce très bel endroit, au calme, à profiter d’une vue magnifique sur la mer et les îles alentours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Sur ce côté de Koh Lanta, pas de plage, beaucoup trop de rochers. Nous avons donc loué un kayak pour quelques heures afin de rejoindre une des deux îles les plus proches sur laquelle il y a une plage. Nous avons mis presqu’une heure pour l’atteindre. En effet, la marée était basse donc nous avons du contourner le premier petit îlot Ko Lek en raison des rochers, rallongeant la distance, et nous étions à contre courant. Mais rien de bien compliqué pour autant. Et puis, cela vaut tellement le coup quand on arrive sur cette île déserte, à nous seuls pendant ces quelques heures. Nous avons pu en profiter pour nous baigner dans l’eau chaude et nous poser sur la plage. Christopher a même tenté de faire du snorkeling, de la plongée avec masque et tuba, mais malheureusement il n’y avait rien de bien intéressant à voir et l’eau devenait trouble. Cependant, cela n’a pas gâché ce superbe moment. Le retour vers notre hôtel a été bien plus rapide, moins de 30 minutes, car la mer était montée et nous avons pu passer entre Koh Lek et Koh Lanta.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain matin, nous nous sommes levés à l’aube pour assister au magnifique lever de soleil. Tous seuls (enfin presque, puisque les chats nous ont rejoints) devant ce spectacle, nous avons encore plus apprécié !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons ensuite changé d’hôtel car le nôtre était complet. Nous avons donc choisi de rejoindre la côte ouest. C’est sur cette partie de l’île qu’il y a presque toutes les plages. Cependant, la côte est assez vaste et étant donné la situation géographique de notre hôtel, il nous aurait fallu louer un scooter pour aller les visiter. Nous avons préféré nous reposer, tout en allant faire quelques achats de vêtements et en dégustant de bons fruits frais locaux (pastèque, mangue, ananas, banane,… de quoi se régaler en permanence !). Mais nous avons aussi pris du temps pour lire et mettre notre site à jour, pour votre plus grand plaisir, en tout cas on l’espère 😊

On s’est même fait des amis !

Après quatre nuits sur place, nous avons pris le bateau pour Krabi afin de rejoindre Ranong en bus puis découvrir une autre île de la mer d’Andaman : Koh Phayam.

Infos pratiques :

  • Trajet :
    Minivan : nous avons réservé les billets directement à l’hôtel où nous avons dormi à Krabi (Mr Clean Guesthouse) pour 300 bahts par personne (env. 7,50€). Nous avons été récupérés directement à l’hôtel à 11h et déposés vers 13h30 à notre hôtel sur Koh Lanta, au sud-est de l’île. Plusieurs minivans sont disponibles dans la journée. Il s’arrête également à la station de bus et à l’aéroport. Bateau : nous avons pris nos billets directement à l’hôtel. Nous avons donc payé 400 bahts (env. 10€) par personne pour le pick-up à notre hôtel (7h15), le transfert jusqu’à l’embarcadère et le bateau (8h30) jusqu‘à Krabi à l’embarcadère Klong Jilad (10h30). Le trajet peut durer entre 2h et 2h30 selon l’état de la mer. Krabi-Ranong : Arrivés à l’embarcadère de Krabi, difficile de trouver des bus locaux. Le plus petit prix que nous ayons trouvé pour rejoindre la station de bus c’est 90 bahts par personne dans un taxi. Si votre bateau arrive à l’embarcadère Khong Kha (cela dépend des horaires), alors vous pourrez faire arrêter un bus rouge d’un signe de la main sur la rue Thanon Utrakit, il vous amènera à la station de bus pour 20 bahts par personne. Ensuite, pour rejoindre Ranong il y a deux bus par jour (9h et 12h) pour une durée de 6h environ et pour le prix de 210 bahts par personne. Attention, dans le bateau ils vous demandent où vous allez et vous proposent de réserver avec eux. Le prix qui nous était proposé pour aller de l’embarcadère à Ranong : 600 bahts par personne, soit le prix que nous avons payé… pour deux !
  • Hébergement : nous avons passé les deux premières nuits dans un bungalow avec salle de bain privative à Mook Anda Lanta Village pour 500 bahts (env. 12,50€) la nuit, petit-déjeuner inclus. L’endroit est très joli, au calme, c’est vraiment reposant. Le côté négatif c’est qu’il faut un scooter si vous voulez bouger sur l’île puisqu’il est loin de tout. Nous avons passé les deux nuits suivantes à Sakai Bungalows, sur la côte ouest, pour 700 bahts la nuit (env. 17,50€) dans une chambre avec salle de bain privative. Situé à environ 700 m d’une zone avec plein de restaurants et un 7-eleven, il est possible d’y aller à pied mais pour rejoindre les plages environnantes, un scooter est nécessaire.
  • Restaurant : lorsque nous étions à Mook Anda Lanta Village, nous avons pris tous nos repas sur place. Les plats étaient bons et à prix plutôt raisonnables, et cela avait l’avantage de ne pas avoir à se déplacer (et de louer un scooter). Une fois sur la côte ouest, nous avons testé le Coco Coffee & Restaurant situé dans la zone non loin de Sakai Bungalows. De très bons plats, desserts, de délicieux jus pour de petits prix, et avec un service adorable ! On ne peut que recommander !
  • Location kayak : pour 3h de kayak nous avons payé 300 bahts avec Mook Anda Lanta Village. Le prix pour 1h est de 150 et pour 2h de 200.Nous avions pris masques et tubas pour 50 bahts par personne (env. 1,25€), dommage car cela n’a pas servi à grand-chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *