Après une semaine de repos à Luang Prabang et après avoir prolongé nos visas pour le Laos, nous avons pris la route vers le nord du pays.

Nous avons d’abord pris un bus de Luang Prabang à Nong Khiaw. Malheureusement, en arrivant dans cette petite bourgade, le temps était maussade. Le paysage semble pourtant si magnifique ! Nous n’avons pas eu le temps d’y rester car nous devions continuer notre chemin, mais il s’agit d’un endroit que nous aimerions beaucoup découvrir si nous avons un jour la chance de retourner au Laos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après avoir passé une nuit dans le village, nous avons pris un bateau pour Muang Ngoi. Il n’y a que deux bateaux par jour, à 10h30 et 14h30, donc il vaut mieux ne pas les rater ! Le trajet en barque motorisée dure environ une heure, et cela donne déjà un aperçu du joli paysage du coin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons débarqué dans ce petit village qui ne comporte quasiment qu’une rue principale. Nous nous sommes tout de suite dirigés vers la guesthouse qu’on nous avait conseillée, et nous n’avons vraiment pas été déçus ! En effet, nous avions un petit bungalow avec un hamac sur la terrasse et une vue sur la rivière, c’était magnifique, et idéal pour se reposer/lire ! La vue depuis la terrasse du restaurant était également top, digne d’une carte postale ! Nous nous sommes sentis très bien à cet endroit que nous conseillons fortement ! On vous donne les coordonnées dans la partie « Infos pratiques » ci-dessous.

Outre notre randonnée vers le village de Huay Bo et la nuit que nous y avons passée (on vous en parle ici), nous nous sommes un peu baladés dans le village et ses alentours. Nous avons pu voir le monastère, qui n’a rien d’exceptionnel, mais aussi marcher jusqu’à un point de vue accessible en traversant un cours d’eau à pied.

C’est ici que nous avons passé la soirée du nouvel an. Nous pensions qu’il n’y aurait rien d’organisé, et pourtant nous avons été surpris par les nombreux karaokés et musiques dans le village. De notre côté, nous n’avons rien fait d’exceptionnel. Nous nous sommes aperçus un peu tard que nous n’avions presque plus de monnaie locale, des kips, juste assez pour prendre le bateau le lendemain. C’était donc un réveillon calme au bord de la rivière, autour d’un whisky local avec un américain vivant au Japon. Finalement, ce n’était pas si mal 😊

Le lendemain nous avons donc repris un bateau, mais cette fois-ci pour aller à Muang Khua, plus au nord, afin de nous diriger ensuite vers le Vietnam. Un beau trajet en barque motorisée, qui nous a permis d’observer de loin des moments de la vie quotidienne des locaux,même si la construction d’un énorme barrage chinois gâche le paysage…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Infos pratiques :

  • Hébergement :
    – Nong Khiaw : nous avons passé la nuit à Sythane guesthouse pour 60 000 KIPS (6€) la nuit.
    – 
    Muang Ngoi : nous avons logé au Nicksa’s Place, où il y a différents types de bungalows, certains à 60 000 et d’autres à 80 000 KIPS la nuit (6€ et 8€). La literie est meilleure dans ceux à 80 000.
    Muang Khua : nous avons dormi à Manhchay guesthouse pour 80 000 KIPS (8€) la nuit. Le patron est très sympa.
  • Restaurant :
    nous avons pris la totalité de nos repas à notre guesthouse lors de notre séjour à Muang Ngoi. Les prix sont très corrects et les plats très bons, même si parfois on a un peu l’impression de déranger la fille du patron, qui l’aide en cuisine, lorsque l’on veut commander quelque chose.
  •  Bateau :
    Nong Khiaw-Muang Ngoi : il faut compter 1h et 25 000 KIPS (2,50€) par personne pour le trajet Nong.
    Muang Ngoi-Muang Khua : renseignez-vous la veille auprès de la personne présente à l’embarcadère (le matin) pour vous inscrire et vous assurer qu’il y aura bien un bateau. Le trajet dure environ 4h et coûte 130 000 KIPS (13€) par personne. Demandez-bien confirmation que le prix comprend le tuk-tuk lors du passage du barrage. Nous, on nous avait indiqué que c’était compris, et pourtant on a essayé de nous faire payer au moment de monter dans le tuk-tuk. On a réussi à ne pas payer mais ça n’a pas été évident, heureusement aucune des trois autres personnes avec nous n’a cédé.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *