Arrivés à Thakhek vers 22h après une longue journée de bus depuis les 4000 îles, nous n’étions pas mécontents de pouvoir enfin dormir sur un bon lit que nous avions réservé à l’avance (oui à cette heure-ci il vaut mieux !). D’ailleurs, bien qu’un peu plus cher, nous ne pouvons que vous recommander cet hôtel dont les chambres sont juste parfaites ! Mais pour un plus petit budget ils ont aussi des chambres plus rudimentaires juste à côté. Vous avez donc l’embarras du choix, et on vous donne les coordonnées dans les « Infos pratiques » ci-dessous.

A Thakhek, nous avions eu vent de quelques touristes en scooter s’étant fait arrêtés par la police et qui avaient dû payer des amendes. Nous avons donc décidé de ne pas louer de scooter à cet endroit, mais pas seulement pour cette raison. Nous étions toujours un peu fatigués de notre escapade au plateau des Bolovens et Julie était un peu malade.

Pourtant, Thakhek, tout comme Paksé, est connu pour être le point de départ d’une boucle à faire en scooter. De nombreuses grottes sont à visiter le long du chemin et le trajet se fait dans un décor magnifique, dans la région des karsts de Khammouane.

La plus grande grotte est celle de Kong Lor. Nous avons donc décidé de nous y rendre en bus depuis Thakhek, pour tout de même avoir un aperçu de cette fameuse boucle en faisant le trajet au milieu de ces magnifiques massifs karstiques.

Kong lor cave Thakhek Laos

Autant vous dire que ce trajet, de Thakhek à Kong Lor, on s’en souviendra toute notre vie ! Départ à 7h du matin en tuk-tuk pour prendre le bus. Sauf qu’il s’agissait d’un bus bien local, en gros, un autre tuk-tuk ! Et croyez-nous, plus de 6 heures en tuk-tuk c’est long, très long. Vers 11h, nous nous sommes arrêtés pendant une heure dans le village de Bahin pour attendre le prochain bus (pardon, tuk-tuk) en direction du village de Kong Lor. Nous en avons profité pour nous restaurer avec les trois autres français qui partageaient le trajet avec nous. On s’est dit que la pire partie du voyage était passée car nous étions bientôt arrivés à destination. Et bien, nous avions tord. La route jusqu’à Kong Lor était dans un bien plus mauvais état que toutes celles que nous avions pu rencontrer jusqu’à aujourd’hui. Des nids de poule qui ressemblaient plus à des nids d’autruche. Ils étaient tellement énormes que le chauffeur se mettait sur le bas-côté pour ne pas endommager son véhicule.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au bout d’environ 1h45 de route, nous sommes enfin arrivés à Kong Lor et nous avons vite choisi une guesthouse pour déposer nos affaires. Nous nous sommes dépêchés de marcher vers la grotte car l’accès ferme entre 16h00 et 16h30. Prévoyez une lampe frontale car quand le moteur du bateau se met en route, on avance dans le noir complet. Si votre lampe frontale à une faible valeur en lumen, louez-en une à l’entrée car la grotte est assez énorme, ce serait dommage de ne pas pouvoir observer les stalagmites. Pendant la balade en bateau de 45 minutes à travers la grotte, il y a une petite pause au Palais de Naga, un spectacle magnifique de stalagmites et de stalactites, ici éclairées. Arrivés de l’autre côté de la grotte, à l’extérieur, petite pause avec quelques petites boutiques vendant des souvenirs et ce qu’il faut pour se désaltérer. L’avantage d’y être allé en fin de journée c’est qu’il y avait peu de monde, l’inconvénient c’est que nous avions peu de temps pour nous y poser. Car ensuite, il faut reprendre le bateau pour faire le chemin inverse. Au bout du trajet, retrouver la lumière du jour est une véritable délivrance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes donc retournés à notre guesthouse où nous avions un superbe bungalow avec salle de douche et toilettes privés mais surtout une vue magnifique sur les champs et les montagnes environnantes depuis sa terrasse et son hamac. Nous étions vraiment déçus de devoir partir dès le lendemain matin, nous n’avons pas pu en profiter. Kong Lor est un village vraiment magnifique et calme, nous ne pouvons que recommander de venir ici pour s’y poser ! Cela fait d’ailleurs partie des endroits où nous souhaiterions revenir si nous voyageons à nouveau au Laos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons ensuite pris la route pour la capitale du pays, Vientiane.

Infos pratiques :

  • Trajet :
    – Don Det (4000 îles)-Thakhek : nous avons payé 110 000 KIPS (environ 11€) par personne pour faire le trajet, incluant le bateau pour quitter l’île de Don Det. Arrivés à la gare des bus de Thakhek, nous avons payé 20 000  KIPS en tout pour rejoindre notre hôtel. Attention, ils essaient de faire payer beaucoup plus !
    – Thakhek-Kong Lor : nous avons payé 100 000 KIPS (environ 10€) par personne pour effectuer le trajet de Thakhek à Kong Lor, avec changement à Bahin.

    – Thakhek-Vientiane : nous avons payé 25 000 KIPS chacun pour le tuk-tuk jusqu’à Bahin, puis 70 000  KIPS chacun pour le bus jusqu’à Vientiane. Etant un dimanche, les horaires étaient particuliers et plus rares, mais pour info nous sommes partis à 6h30 pour arriver à 13h30 à Vientiane.
  • Hébergement :
    – A Thakhek, nous avons d’abord logé à Villa Thakhek pour 165 000 KIPS la nuit (soit 16,5€) pour une très jolie chambre avec salle de bain privative. Nous avons ensuite choisi une chambre dans l’établissement adjacent (la réception est la même pour les deux établissements) nommé Thakhek Travel Lodge. Ici les chambres sont beaucoup plus rudimentaires, mais tout de même avec salle de bain privative pour 100 000  KIPS la nuit (10€).

    – A Kong Lor, nous vous recommandons fortement les bungalows de Thongdam Guesthouse pour 80 000 KIPS la nuit (8€).
  • Restaurant :
    – A Thakhek nous nous sommes surtout restaurés directement à l’hôtel qui propose de bons plats à pas cher.

    – A Kong Lor, nous avons très bien mangé au restaurant Kounmee qui est tenu par les mêmes gérants que Thongdam Guesthouse.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *