Une fois la frontière entre le Vietnam et le Laos passée, nous avons fait encore quelques heures de bus avant d’arriver en fin de journée dans la ville de Savannakhet. Heureusement, nous avions réservé dans un petit hôtel très sympathique tenu par une famille laotienne. Fatigués de notre voyage en bus et nous sentant bien dans cette guesthouse, nous avons même décidé de rester deux nuits de plus.

Savannakhet et ses alentours n’ont pas un intérêt touristique extraordinaire. Donc si vous avez peu de temps lors de votre séjour au Laos, il faut avouer que c’est une étape que l’on peut zapper. Cependant, nous avons adoré notre première après-midi dans le pays.

En effet, nous avons loué des vélos afin de rejoindre le lac Bungva situé à environ 8 km de la ville. Bon, à l’aller on s’est un peu fait avoir par le chemin, on s’est retrouvés à essayer de pédaler dans le sable, pas évident ! Heureusement au retour on a pris une autre route qui, bien qu’étant plus praticable, n’était bien entendu pas parfaite. Et oui, les routes au Laos (comme d’autres pays d’Asie que nous avons visités d’ailleurs) sont souvent en bien mauvais état avec de nombreux nids de poule !

Mais cela ne nous a pas empêché de profiter de notre après-midi, posés dans un petit abri sur pilotis au milieu d’autres, à nous reposer, à jouer au Uno, à lire, à nous restaurer, bref, à passer du bon temps quoi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain direction le centre-ville où nous avons visité le temple Wat Sayaphoum et l’église Ste-Hélène qui est très fréquentée par la communauté vietnamienne catholique. Le centre-ville n’est pas très grand et pourtant, en se baladant dans le quartier on remarque la présence de nombreux bâtiments construits à l’époque coloniale. C’est dans ces moments-là qu’on réalise à quel point la colonisation a eu un impact sur le pays qui est toujours visible à l’heure actuelle.

Avant de quitter Savannakhet pour Paksé, nous ne pouvions pas rater ce magnifique coucher de soleil depuis notre le toit de notre guesthouse.

Bons plans :

  • Hébergement : nous vous conseillons Joli Guesthouse dont la gérante parle un peu français. Les chambres sont spacieuses et pour seulement 100 000 KIPS la nuit (environ 10€) vous aurez une salle de douche privée avec WC, le petit-déjeuner inclus et un bon Wi-Fi. Apparemment elle propose aussi des chambres avec salle de bain partagée pour un peu moins cher, n’hésitez pas à vous renseigner !
  • Restaurant : Le Lisa Cafe est situé à quelques mètres de la guesthouse et propose de nombreux plats thaïs ainsi que de délicieux smoothies à prix très raisonnables. La gérante est agréable, parle anglais et un billard est à disposition.
  • Location de vélos : Le salon de beauté situé juste à côté du Lisa Cafe propose des vélos à la location pour 15 000 KIPS (environ 1,50€) par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *